A la découverte de la Victorieuse

Le Caire

Aujourd’hui, c’est un voyage en Egypte, au sein de la capitale, que Meydane vous propose de faire.

Afficher l'image d'origineLa ville du Caire (القاهرة), qui signifie en arabe « la victorieuse » est l’une des plus grandes villes du Moyen-Orient. Elle compte, en effet, plus de seize millions d’habitants. Sa position en amont du delta du Nil et sur les rives de ce même fleuve ainsi que sa composition, plusieurs îlots, en font également une ville stratégique. Toutefois, cette position stratégique ainsi que cette démographie massive apportent des inconvénients. En effet, Le Caire, pour ses deux aspects, est dite bruyante, polluée et salle. De même, le degré d’inégalités entre riches et pauvres se ressent fortement dans les rues. Enfin le dernier point négatif qu’il faut souligner vis-à-vis de cette ville, c’est l’atmosphère négative voir perverse que les femmes doivent subir au quotidien : ces dernières sont en effet souvent arrêtées dans la rue, harcelées, voire parfois malheureusement violées. Il faut donc lorsqu’on est une femme être très vigilante.

Quant est-il de l’histoire de cette ville ?

Il faut noter que la ville du Caire, âgée de plus de 5 000 ans, se trouve également être l’une des villes les plus anciennes au monde.

D’abord connu sous le nom de Memphis sous l’ère pharaonique, elle devient par la suite Babylone au 7ème siècle sous l’influence chrétienne puis Fostat sous l’influence musulmane. Elle ne revêt son nom actuel, Le Caire, qu’en 969, sous la famille chiite des Fatimides (descendants de Fatima, fille du prophète Mohammed). Pour ce qui est de sa délimitation actuelle, sans compter les bidonvilles et les banlieues autours, il faudra attendre 1173.

Cette superposition culturelle dans le temps peut toujours se voir aujourd’hui au travers des nombreux monuments et quartiers que regorge la ville.

D’ailleurs quels sont les sites principaux à visiter ou à voir au Caire ?

Afficher l'image d'origine

Le premier lieu qui vient à l’esprit en prenant les récents évènements en compte est la place Tahrir. Elle est le symbole de la Libération depuis la révolution égyptienne de 1919, et a donc été reprise comme tel en 2011 lors du Printemps arabe. Autour d’elle, plusieurs lieux sympathiques comme la rue Taalat Harb où l’on peut y faire notre lèche-vitrine par exemple ou encore le siège de la Ligue Arabe.

Afficher l'image d'origine

Après, un tour à cette place, les fans d’histoire se plairont au Musée Egyptien d’Antiquités qui dispose d’une collection sur l’ancienne Egypte incroyable.

Afficher l'image d'origine

En restant, dans l’aspect historique, nous ne pouvons que vous conseiller d’aller faire un tour dans le vieux Caire (ou quartier Copte) qui garde en mémoire les traces de Byzance. Là-bas des synagogues, des églises et des mosquées cohabitent.

Afficher l'image d'origineSi la culture islamique vous intéresse, le Caire est également un des meilleurs endroits. La citadelle de Saladin est ainsi entourée de centaines de mosquées, tombeaux mais aussi d’écoles islamiques. Plusieurs lieux importants pour les musulmans s’y trouvent également comme : la mosquée el-Hussein, le mausolée de l’imam al-Shafi’i ou encore la tombe de Sayyida Ruqayya.

Qu’en est-il de la 3ème année au Caire ?

Pour les téméraires, ayant décidé d’aller en 3A au Caire, il faut que vous preniez en compte plusieurs détails.

Mais quelles universités du Caire ?

  • The American University in Cairo connue particulièrement pour sa business school. Attention, cette université ne se trouve pas au Caire même mais dans sa périphérie !
  • Le département d’enseignement de l’Arabe contemporain à l’Institut Français. Pas vraiment une université mais plutôt un programme intensif en Arabe (22h à 26h par semaine). De par cette spécificité, le programme est payant (1800 €/an).
  • L’université du Caire qui, elle, est situé en plein Caire. Attention Sciences Po n’a pas signé avec tous les départements de l’université mais seulement avec la faculté d’Economie et de Sciences Politique.

La vie ?

Afficher l'image d'origine

Tout d’abord, le Caire c’est grand, très grand, donc n’allez pas trouver un logement loin de votre fac car les bouchons sont pires qu’à Paris en heures de pointe.  Le taxi est recommandé pour les déplacements car le réseau cairote de transport est peu pratique. 2 lignes de métro souvent bondé et des bus souvent aux itinéraires aléatoires.

Pour le logement, beaucoup opte pour la collocation, et de nombreux groupes Facebook existent pour cela. Sinon, il faut compter entre 150 à 300 €.

Afficher l'image d'origine

Quant à la nourriture, il faut compter en général de 30 centimes à 3 € par jour si vous manger dehors.

Les sorties sont elles aussi peu chère pour un européen. Toutefois, les femmes doivent faire particulièrement attention.

Pour vous donner un exemple du change (le 04/02/2017) :

capture

Les démarches administratives ?

Tout dépend pour quelle option vous optez. L’institut français, par exemple, ne vous donne pas la possibilité d’avoir un Visa étudiant. Il faut donc pour cette option prendre un visa touristique qu’il faudra ensuite renouveler.

Afficher l'image d'origine

Publicités